Rosa Canina


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [conseil : écriture] Différence entre le roman et la nouvelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lichan
Admin
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 15/11/2010

MessageSujet: [conseil : écriture] Différence entre le roman et la nouvelle   Mar 30 Nov - 12:49






Type de topic : Conseil
Concernant : la création
Difficulté : /
La cible : le roman et la nouvelle

Différence entre le roman et la nouvelle

Nombreux d’entre nous écrivent que ce soit pour un plaisir personnel, pour un exercice intellectuel, pour faire comme tout le monde ou par passion. Nous sommes nombreux à ne pas vouloir réellement catégoriser nos histoires, après tout c’est juste une histoire ! Mais il ne serait pas mieux d’informer le lecteur de ce qu’il va lire ?

La différence entre la nouvelle et le roman est assez simple mais elle s’étale sur un panel de points qu’on va pouvoir voir avec plus de détails dans la suite. Etes – vous prêt à comprendre toute la subtilité de ses deux types d’écrits ?

I – La nouvelle et le roman, une simple histoire de pages.

Il faut savoir que les éditeurs classeront en premier votre manuscrit dans une catégorie aux nombres de pages que celui – ci fait. Pour mieux comprendre cette différentiation à ce niveau, je reprendrais juste le nom commun des nouvelles en anglais : « short story » ce qui veut dire « Histoire courte » ainsi on va mieux comprendre qu’un manuscrit sera dit nouvelle si celui – ci ne dépasse pas 50 pages écrites. Un roman sera comprit entre 50 et 200 pour un tome. C’est cette histoire de longueur qui jouera en premier dans la catégorisation de votre manuscrit mais celui – ci ne sera pas définitif. Il faut savoir qu’entre les 50 pages de la nouvelle et les 150 pages du romans, il y a une zone d’ombre. A vrai dire les 100 pages intermédiaires pourront jouer en votre faveur pour savoir si votre manuscrit est une nouvelle longue ou un roman court, alors comment les différencier ? Nous allons le voir par la suite !
II – La nouvelle et le roman, une base bien différente.

Sachant que la nouvelle est une histoire courte, il est facile de deviner qu’elle ne saura pas écrie de la même manière qu’un roman. Pour que cela soit plus simple à comprendre, je mettrai point par point les différences entre les deux.

A – La base de la nouvelle.

La nouvelle qui est donc une histoire brève, se doit d’avoir une base plus « instinctive » que le roman :
- La nouvelle comprendra que peu de personnages (pour que celle – ci ne dure pas en longueur et devienne un roman).
- La nouvelle se centre sur un évènement, débutant la plupart du temps le manuscrit, pour suivre sont déroulement et les conséquences psychologique sur les personnages.
- Les sentiments et ressentis des personnages seront très habilement choisi afin que le lecteur est une impression de « vie réelle ».
- Les répercussions psychologiques sont omniprésentes dans la nouvelle, on aura tout au long du récit, les pensées, sentiments, ressentis du héros et de ses compagnons.

En résumé, la nouvelle est un récit bref comportant peu de personnages, centré sur les répercutions psychologiques des personnages où l’élément déclencheur fait plus office d’ouverture de manuscrit afin de décrire la complexité de la nature humaine. Et cela quelque soit le genre de votre récit.


B – La base du roman.

Le roman ayant plus de pages, est forcément un récit en longueur où l’auteur se permet de prendre son temps :

- le roman peut contenir un panel plus large de personnages (un exemple très simple, Harry Potter contient de nombreux personnages récurrents).
- Le roman va plus se centrer sur les éléments extérieurs qui créeront la plupart du temps un ensemble déclencheur afin que le roman démarre. Le récit du roman commence souvent quelques temps avant cet élément déclencheur pour que le lecteur puisse situer plus facilement le héros et ainsi se familiariser avec lui.
- Comparer à la nouvelle, le roman n’approfondira pas les sentiments, ressentis et pensées des personnages, mis à part du héros qui lui aura le droit à ses petits quarts d’heures par – ci par là.
- Le roman donnera vraiment l’impression d’action, favorisant les impressions autour des personnages sans jamais les approcher vraiment, on aura plus l’impression d’être dans la scène que dans les personnages.

En résumé, le roman étant un récit long, l’auteur se permet d’éclipser de nombreuses fois le coté psychologique des personnages quand cela est super flu. Il centre son récit sur les éléments extérieurs qui donneront cette impression d’action, lâchant ainsi une aura de suspens sur le manuscrit.
III – La nouvelle et le roman, tout est une histoire de chute !.

Après avoir vu en détail les différents points concernant la base du récit pour la nouvelle et le roman, nous attaquerons le dernier point la chute. La chute est la dernière impression qu’aura le lecteur de votre récit, c’est souvent par celui – ci que le lecteur fixera son avis et sera déçu ou heureux d’avoir lu votre manuscrit.

La chute dans le roman est souvent attendue par le lecteur. Elle se dessine au long des nombres pages et le lecteur s’attend à elle, même s’il est heureux de pouvoir la lire concrètement. Il arrive fréquemment que le lecteur se dise « ah ! Je l’avais prévu ! Mais j’aime beaucoup ! » mais parfois quand l’auteur sort une fin que certains diront « baclée », le lecteur peut se sentir déçu et ce sentiment se répandra sur l’ensemble du roman, laissant un goût aigre – doux de la lecture. Il est alors très important de bien construire sa chute, afin que le lecteur même si celui – ci l’a prévu puisse être heureux et garder un bon souvenir de ses heures de sa vie consacrées à votre œuvre.

Pour ce qui est de la chute de la nouvelle, elle est plus difficile à entrevoir. Puisque le récit est dit « instinctif », l’auteur peut se permettre et doit même se permettre, une chute inattendue. Il faut surprendre les lecteurs qui ont toujours été dans le sentimentalisme des personnages. Il faut presque qu’à la dernière page, celui – ci la tourne tout de même pour voir s’il n’y a pas un épilogue. Elle se doit d’être logique avec la nouvelle, étant dans la continuité du récit tout en cassant le rythme instauré auparavant.

En conclusion, prenez du temps pour votre chute d’histoire car elle sera un atout pour votre œuvre.
IV – La nouvelle et le roman, dernier round !

J’en terminerais avec ce sujet dans ce dernier paragraphe. J’ai découvert en même temps que j’écrivais cet article, la différenciation entre ses deux types. J’avoue que je n’avais jamais eu conscience de ces différents points mais je me sens plus à l’aise pour mes histoires à venir.

Pour terminer ce court article, je mettrai des citations d’auteurs concernant la nouvelle et le roman :

Elizabeth Crane
"Un roman requiert de nombreuses péripéties pour pouvoir tenir sur deux cents pages, alors que certaines nouvelles réussissent à dire beaucoup à partir d'une seule action de la vie d'une personne.»
Georges-Olivier Châteaureynaud
"La nouvelle est un genre instinctif qui demande un tour de main. On l'a ou pas. Certains grands romanciers font de piètres nouvellistes, car ils n'ont pas le tour de main.»
Pascale Gautier
"Dans la nouvelle, j'aime le rythme court, avec un effet de chute, alors que le roman permet de se laisser aller, avec lui on peut jouer avec le temps.»
Jean Vautrin
"L'exercice de la nouvelle demande une exigence plus forte que celui du roman. C'est une autre forme de challenge où tout reste possible.»

Voilà, je conclurais ainsi mon article :
La nouvelle est un récit de l’âme alors que le roman est un récit de l’esprit.
Article de Lichan, tous droits réservés ! Merci de votre lecture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rosacanina.forumgratuit.org
Zelda

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 29/11/2010

MessageSujet: Re: [conseil : écriture] Différence entre le roman et la nouvelle   Mar 30 Nov - 13:22

Merci beaucoup Smile
J'aime beaucoup Smile

Mais bon, maintenant le soucis est la chute mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukihime

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 31
Localisation : LD - 158

MessageSujet: Re: [conseil : écriture] Différence entre le roman et la nouvelle   Mar 30 Nov - 18:15

C'est souvent le point le plus dur dans l'écriture, arrivé à bien placé son point final.

Bon courage avec ça ^^

Merci pour l'article Lichan Wink

~---------------------------------------------------------------~
Plonge ton regard dans le mien, découvre les merveilles d'un monde inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cuty

avatar

Messages : 303
Date d'inscription : 25/11/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: [conseil : écriture] Différence entre le roman et la nouvelle   Jeu 2 Déc - 16:22

Oh le fameux article O.O ! C'est instructif x3

~---------------------------------------------------------------~

Curieux?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [conseil : écriture] Différence entre le roman et la nouvelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
[conseil : écriture] Différence entre le roman et la nouvelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Roman 8-10 ans
» Recherche partenaire d'écriture pour un roman
» Préparer l'écriture de son roman
» 1ere ou 3eme personne dans vos texte
» Nouveau téléroman Québecois...nouvelle adresse...l`avez vous écouté ? votre opinion svp ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosa Canina :: Ecriture :: Entraide :: Tutos & conseils-
Sauter vers: